Plate-forme collaborative

Aller à : navigation, rechercher

Une plate-forme de travail collaboratif est un espace de travail virtuel. C'est un outil, parfois sous la forme d'un site internet, qui centralise tous les outils liés à la conduite d'un projet, la gestion des connaissances ou au fonctionnement d'une organisation[1] et les met à disposition des acteurs.

L'objectif du travail collaboratif est de faciliter et optimiser la communication entre les individus dans le cadre du travail ou d'une tâche non liée au travail. Plusieurs agents décident de coopérer pour mettre en commun leurs idées et compétences, dans le but de résoudre une problématique. Internet facilite la réalisation de documents communs en les intégrant dans des plates-formes web[2].

En choisissant d'installer une plate-forme collaborative, les organisations entament bien souvent leur transformation managériale. En entreprise, l'efficacité de ces outils dépend en effet des compétences des managers et de leurs aptitudes à faire grandir leurs collaborateurs. Ce changement dans la manière de manager peut être vu comme une réponse aux difficultés rencontrées par les générations Y et Z lorsqu'elles arrivent dans le monde de l'entreprise.

Contenus et fonctionnalités

Ce type de plate-forme intègre par exemple les fonctionnalités suivantes :

  • des outils informatiques (logiciels, progiciels) ;
  • une base de connaissance structurée[3] comprenant des guides ou méthodes de travail en groupe, pour améliorer la communication, la production, la coordination ;
  • un service de messagerie (ex. : messagerie rapide peer to peer) ;
  • un système de partage de ressources et de fichiers (client/serveur ou en pair à pair) ;
  • un mur virtuel collaboratif (ex : Padlet, nouvelle dénomination de l'application web2.0 Wallwisher)[4]
  • des outils de type forum, pages de discussions, « chat » multi-utilisateurs, etc. ;
  • un trombinoscope, ou annuaire des profils des utilisateurs ;
  • des blogs, par projet ou par thématique ;
  • un système de vote ou de notation (rating) sur les articles ;
  • un calendrier ;
  • un système d'archive collective, et de pages personnelles ;
  • un index ou outil listant tâches faites et à faire ;
  • des outils complémentaires (conférence audio, conférence téléphonique, élaboration partenariale d'arbres heuristiques, etc.).

Exemples d'outils collaboratifs

  • Trello, outil de gestion de projet en ligne ;
  • Koolicar, location de voitures entre particuliers, avec ou sans échange de clés;
  • TeamTalk, outil collaboratif permettant d‘organiser des réunions virtuelles à distance avec un ou plusieurs collaborateurs ;
  • HomeBeat, plateforme collaborative entre voisins. Outil collaboratif qui vise à faciliter la gestion d’un immeuble et la communication entre ses habitants ;
  • Team Password, gestionnaire des mots de passe en mode collaboratif ;
  • HiTask, outil de gestion de tâches devenue une plateforme d’organisation et de gestion complète de projets en mode collaboratif ;
  • Iris, outil collaboratif pour créer des mindmaps ;
  • Zenkit, organisateur de projets d’équipe : permet de gérer toutes les données utiles à un projet sous forme de collections constituées de cartes regroupant Idées, dates, données, tâches… ;
  • Mobilimeet, gérer et rendre les réunions plus efficaces ;
  • TaskQue, gestionnaire de tâches ;

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Usages des outils collaboratifs